Amour

Au cours de la grossesse, le corps de la femme se transforme progressivement au fil des mois pour se préparer à son accouchement : prise de poids, changement de position du sacrum et des iliaques, cambrure de la colonne lombaire, refoulement des organes du petit bassin, mise en tension des muscles du plancher pelvien …

Pendant ces 9 mois, le corps de la femme s’adapte en permanence à ces nouvelles contraintes créées par la croissance du fœtus.

L’ostéopathe permet à la maman de s’adapter plus facilement et plus rapidement à ces contraintes. En effet, l’ostéopathe a pour but de garder un maximum de mobilité au niveau des muscles, os, ligaments, organes digestifs et génitaux du petit bassin.

Technique douce sur le ventre

Quand consulter ?

  • à titre préventif, au moins une fois par trimestre
  • préparation à l’accouchement pour faciliter l’expulsion
  • douleur du dos : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie
  • sciatique, cruralgie
  • nausées, vomissements, ballonnements
  • reflux, douleur gastrique
  • constipation
  • jambes lourdes, œdèmes
  • maux de tête, certains vertiges
  • douleurs pelviennes, douleurs ligamentaires
  • angoisse, stress, fatigue
  • dans certain cas de grossesses difficiles (contractions, menace d’accouchement prématuré …)
Accompagnement de la grossesse

Avant l’accouchement

L’ostéopathe a un rôle important pour préparer l’accouchement, toujours en parallèle à une préparation dite “classique”. En effet, l’ostéopathe travaille sur la mobilité des os du bassin, la souplesse musculaire du périnée et vérifie qu’il n’existe plus de contraintes mécaniques au niveau du bassin.

Il est donc important de voir son ostéopathe environ 2/3 semaines avant la date prévue ce qui permettra de préparer le bassin et le plancher pelvien pour une expulsion plus facile du bébé.

Après l’accouchement

L’ostéopathie est une aide précieuse pour la maman. Ce bilan post-partum (avant la rééducation périnéale de préférence) permet de vérifier l’intégrité des structures osseuses, ligamentaires, musculaires au niveau lombo-pelvien et d’atteindre de meilleurs résultats pour la rééducation périnéale.

Si vous avez eu une césarienne, pensez à masser votre cicatrice transversalement et longitudinalement pour éviter les adhérences qui pourraient provoquer par la suite des contraintes mécaniques au niveau du petit bassin.

Aussi, je travaille très régulièrement avec le Docteur Pascaline GODBILLE qui est spécialisée dans l’haptonomie, une aide complémentaire à ma pratique ostéopathique qui permet une détente globale de la femme enceinte et de son compagnon.